EN FR

Tout savoir sur la rhubarbe avec L’Autre Saison

Avec son nom un peu bizarre, la rhubarbe est soit adorée, soit détestée. Dans tous les cas, elle est de ces aliments qui ne laissent pas indifférents, et qui font débat. En effet, difficile d’être dans le compromis quand on parle de la demoiselle verte…

Chez L’Autre Saison vous devez vous en douter, nous l’affectionnons particulièrement : vous trouverez sur notre site pas moins de cinq recettes originales la mettant en valeur !

Est-ce la beauté de son feuillage d’un vert profond, la noble ampleur de son port naturel et son acidité toute particulière qui nous la rendent sympathique ?

Dans tous les cas, les idées de confitures ne manquent pas avec elle, et c’est sûrement ce qui donne à Isabelle ses belles inspirations : à la cerise, à la bière, aux pruneaux, à la vanille de Madagascar ou encore aux baies du Timut, c’est avec un plaisir toujours renouvelé qu’elle imagine pour vous de nouvelles recettes mettant en valeur son délicat goût acidulé, à la fois terreux et pétillant.

Mais que savez-vous de la rhubarbe ? Est-ce un fruit, un légume ? Comment la consommer et quelles sont les associations les plus réussies ?

L’Autre Saison profite de ce printemps frais et propice au développement de cette plante singulière pour vous donner envie de la (re)découvrir !

La rhubarbe : fruit ou légume ?

La rhubarbe, avant sa ttransformation en confiture !
40 kilos de rhubarbe !

Première information, la rhubarbe est bel et bien un légume…que l’on consomme comme un fruit, eh oui, rien n’est vraiment simple en matière de cuisine !

Au potager, si vous souhaitez la voir prospérer, il faudra l’installer dans une zone ensoleillée, bien drainée et la maintenir au frais : Madame n’affectionne pas tellement la sécheresse, qui rend ses tiges fibreuses.

Une trentaine de variétés vous attendent, de la rouge « Frambozen rood » à la « Victoria » bien verte…mais dans tous les cas, vous récolterez ses tiges deux ans après sa plantation, pendant environ 10 ans. Pensez à la multiplier en divisant les pieds à l’automne.

Prenez garde toutefois et ne consommez pas ses feuilles qui sont toxiques pour l’organisme : seules les tiges doivent être cuisinées dans un délai de deux jours après la cueillette, crues ou cuites, salées ou sucrées…

Comment cuisiner la rhubarbe ?

De la confiture de rhubarbe artisanale, c'est chez L'Autre Saison !
Bloup, bloup, ça cuit !

Outre-Manche, il parait qu’on est habitué à la croquer sans aucune cérémonie. On la déguste aussi en chutney, en confiture, en accompagnement de viandes blanches…

En France, les habitudes tendent plutôt vers le sucré, que ce soit en cake, tarte ou encore compote…avec une tradition nettement ancrée dans le nord, climat oblige !

Aussi, aujourd’hui nous vous suggérons quelques associations inédites. À vous de piocher et de vous lancer dans de nouvelles aventures culinaires (d’ailleurs, n’hésitez pas à nous envoyer des photos de vos réalisations 😊)

Recettes salées à la rhubarbe :

Recettes sucrées à la rhubarbe :

Et avez-vous déjà pensé à associer notre confiture de rhubarbe à la bière avec charcuteries et fromages ? Ça sent l’apéro entre amis, non ?

Isabelle Gicquel

Isabelle Gicquel

Suivez toutes nos actualités

0
    0
    Mon panier